Spirituo perpet

L’avant-scène théâtre, dans la collection des Quatre Vents

2007

C’est une tragédie moderne, impitoyable. Sa structure même, les formes du récit qu’elle propose sont très inhabituelles au théâtre, plaçant ce texte aux confins du théâtre et du chant poétique. Il confirme l’auteur dans sa singularité, et lui permet de faire l’objet de commandes d’écritures (notamment de la Comédie Française).

Le Vieux et ses deux fils, le Commis et le Blond, tiennent un café désert en rase campagne. Le quotidien de ces trois êtres rongés par l’alcool et minés par la vie est bouleversé par l’arrivée de Jackson, une jeune femme d’un pays lointain.

Cette présence féminine va bientôt aggraver les rivalités entre le Blond, brutal et concupiscent, et le Commis, à la fragilité maladive, d’autant que le Vieux décline peu à peu. Réveillant des désirs irrépressibles, la venue de Jackson précipite la famille dans le chaos.

"Krist ! Ce chien qui déchiquette l’avant-bras, dernier rempart avant la gorge, et qui secoue la gueule de gauche à droite avec les gouttes de ton sang comme une bave. Tu vois dans ses yeux presque innocents à force d’être tueurs, presque enfantins, tu vois ta mort, la sienne – surtout la sienne – inextricablement liées. Et tu essaies de serrer son cou, sa gorge, en sentant le feulement sourd de ses tripes qui passe dans tes doigts assassins. Parce qu’à la fin, qu’est-ce qu’il peutespérer, le chien enragé, sinon mourir ? Krist, à la fin, qu’est-ce qu’il peut espérer sinon mourir, ce con ? Hein ?"

Presse

2 avril 2007, par Joël Jouanneau

L'Avant-Scène - « Joël Jouanneau »

C’est une pièce bien sauvage que la vôtre, et d’une grande et âpre liberté.

Prochains événements

Aucun événement n'est prévu pour le moment...